Séjour en camping : ce qu’il faut savoir avant de s’engager

Rêvez-vous de passer vos jours de vacances dans une caravane ou une tente ? Aimeriez-vous séjourner en mobil home ? Si l’idée de camper en pleine nature et retrouver tout le confort de votre maison vous tente, les prochaines lignes sont pour vous.

La catégorie, les tarifs et le lieu à louer

Avant de réserver l’hébergement ou l’emplacement d’un camping, vérifiez d’abord sa catégorie. Vous la trouviez souvent à l’entrée, à l’accueil ou dans le site Web de l’établissement. Étoilée ou aire naturelle, elle définit généralement les niveaux de confort et des services offerts aux pensionnaires. Quant au prix, chaque propriétaire est libre d’appliquer leurs tarifs respectifs. Ils, tout comme le règlement intérieur, sont affichés à l’entrée ou à la réception du camping. Puis, le loueur doit remettre aux clients un document contenant les détails des lieux mis en location et les conditions.

Avez-vous le droit de faire du camping sauvage ?

Avant de s’installer sur un terrain et faire du camping sauvage, il faut une autorisation et un accord du propriétaire. Certains emplacements comme les zones d’incendie sont à risques ou tout simplement interdits. Quoi qu’il en soit, renseignez-vous auprès de la mairie. Ces lieux sont affichés en zone interdite au camping dans le bureau municipal. Autrement, voyez s’il y a un affichage sur la place. Toutefois, évitez de camper tout proche d’un monument historique classé, d’une ressource en eau destinée à la consommation ou au bord de la mer.

Avez-vous une bonne assurance ?

Personne n’est à l’abri du danger. Avant de partir en vacances, il est recommandé de souscrire à une assurance camping ou loisirs. Tout au moins, vous seriez couvert en cas d’incendie ou d’explosion sur le lieu. De plus, cette garantie prendra en charge les dommages causés à une tierce personne ou au camping. Tous les objets gardés ou laissés sous surveillance ainsi que le matériel de l’établissement sont également couverts par la compagnie d’assurance. Quoi qu’il en soit, vérifiez toujours si le camping est déjà inclus dans la police mobilier hors domicile. Dans le cas contraire, vous pouvez toujours demander une extension de l’offre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *